Presse

Articles de presse au sujet de la persécution des témoins de Jéhovah sous le régime nazi (1933-45)

Articles de cette rubrique

  • Décès du survivant masculin le plus âgé des camps de concentration
    AFP, Vienne, 2 mai 2013

    L’Autrichien Leopold Engleitner, considéré comme l’homme le plus âgé ayant survécu aux camps de concentration nazis, est décédé en avril dernier en Autriche à l’âge de 107 ans, rapporte ce jeudi le quotidien autrichien Salzburger Nachrichten.
    Le plus âgé des survivants des camps de concentration est une (...)

  • Le plus vieux survivant des camps de concentration est décédé
    Reuters, Vienne, 2 mai 2013

    L’Autrichien Leopold Engleitner, le plus vieux survivant des camps de concentration nazis, s’est éteint à l’âge de 107 ans le 21 avril, annonce son biographe.
    Cet objecteur de conscience, dont la vie a fait l’objet d’un livre et d’un film, « Une volonté de fer », sortis en 1999, avait passé quatre ans (...)

  • Les Bibelforscher et la nazisme (1933-1945)
    Le Déporté, octobre 1991

    par Sylvie GRAFFARD et Léo TRISTAN
    Editions TIRESIAS
    LES auteurs se défendent de faire partie des « Témoins de Jéhovah » ; néanmoins, ils ont absolument tenu à consacrer leur ouvrage aux « triangles violets » désignant dans les camps de concentration les « objecteurs de conscience » dont la grande (...)

  • Les Bibelforscher et le nazisme (1933-1945). Ces oubliés de l’histoire
    Simon Schwarzfuchs, Revue de l’histoire des religions, 1992, Vol. 209, N° 2, p. 215

    Sylvie Graffard, Léo Tristan, Les Bibelforscher et le nazisme (1933-1945). Ces oubliés de l’histoire, Paris, Ed. Tiresias-Michel Reynaud, 2e éd., 1990, 21 cm, 234 p., 110 F.
    Les persécutés du IIIe Reich avaient tous droit à un signe distinctif, étoile ou triangle à la couleur changeante. Le triangle (...)

  • Les Témoins de Jéhovah face à Hitler (Le Déporté)
    Pierre LE ROLLAND, Le Déporté, juin-juillet 1998

    Les Témoins de Jéhovah face à Hitler par Guy CANONICI Editions ALBIN MICHEL
    Comme le souligne dans sa préface François Bédarida, il est temps qu’après les multiples études sur toutes les formes de déportation soit enfin étudié, en France notamment, le destin des Témoins de Jéhovah sous le IIIe Reich. Car (...)

  • Les Témoins de Jéhovah face à Hitler (Le Monde diplomatique)
    Yohann ABIVEN, Le Monde diplomatique, juin 1999

    LES TÉMOINS DE JÉHOVAH FACE À HITLER.
    Guy Canonici, préface de François Bédarida
    * Albin Michel, Paris, 1998, 455 pages, 150 F.
    Tout, chez les témoins de Jéhovah, était de nature à exaspérer le bourreau nazi. La résistance spirituelle que ces quelque 20 000 adeptes opposèrent en Allemagne aux logiques (...)

  • Les témoins de Jéhovah face à Hitler (Notre Histoire)
    Charles CHAUVIN, Notre Histoire, février 1999

    Les témoins de Jéhovah face à Hitler par Guy Canonici, Albin Michel, 472 p., 150 F.
    Les nazis ont fait subir à ces minorités résistantes que furent ceux qui se nommaient encore les Etudiants de la Bible une persécution systématique. Sur les quelque 20 000 membres répertoriés en Allemagne, 6 000 furent (...)

  • Martyre des « triangle mauve »
    Philippe-Jean CATINCHI, Le Monde, 30 novembre 2001

    Quelle place faire à une persécution oubliée, celle des Témoins de Jéhovah par les nazis ?
    Le lecteur américain attentif de Nazie Terror de Johnson a pu être surpris par l’accueil réservé par The New York Review of Books, en date du 31 mai, à la publication de The Jehovah’s Witnesses and the Nazis. (...)

  • Quand les nazis emprisonnaient les Témoins de Jéhovah
    Jacques NOBECOURT, La Croix, 30, 31 août 1998

    Distingués par le port d’un triangle violet, les Témoins de Jéhovah furent les seuls à être emprisonnés dans les camps nazis pour appartenance religieuse
    LES TEMOINS DE JEHOVAH FACE A HITLER de Guy Canonici Préface de François Bedarida Albin Michel, 466 p., 150 F.
    Les Témoins de Jéhovah, Hitler les (...)

  • Un épisode peu connu de la Déportation : Les témoins de Jéhovah face à Hitler
    Le Journal des Combattants, 16 mai 1998

    Le lendemain de l’incendie du Reichstag, Hitler persuade le président Hindengurg de signer le « décret pour la protection du peuple et de l’Etat », ce qui se traduit par des « restrictions à la liberté personnelle » et... l’arrestation de plusieurs milliers d’opposants (communistes, leaders (...)